Stjernesymbol i menu


Symbole 24
Le règne de l'homme inachevé

Résumé de l'explication du symbole No 24 – Le règne de l'homme inachevé


Le symbole représente la terre avec ses états et ses gouvernements. Étant donné que les États de la terre sont peuplés d'êtres humains inachevés, cela veut dire qu'ils entretiennent des rapports plus ou moins imparfaits, plus ou moins dépourvus d'amour, avec les États voisins. Il n'existe encore ni corps de police ni justice suffisamment efficace pour protéger chaque État en particulier contre les États qui sont, de par leur nature et leur vision du monde, inachevés. Il existe bel et bien des tentatives de création d'une police et d'une justice mondiales, comme l'ONU, par exemple. Mais cette institution est gravement handicapée par son manque de pouvoir réel et elle restera incapable de faire régner l'ordre entre les États tant qu'ils auront le droit de posséder leur propre force armée. L'ONU ne dispose que d'un pouvoir insignifiant comparé à celui dont disposent les grandes puissances. C'est ainsi que les rapports qu'entretiennent les États du monde les uns avec les autres reposent encore fondamentalement sur l'anarchie.

Les éléments principaux du symbole :

Le symbole est divisé en trois parties.

  • Les deux tiers de la zone externe du cercle sont de couleur orange, ce qui signifie que l'énergie de la pesanteur est ici l'énergie fondamentale qui domine l'esprit des hommes. C'est un esprit meurtrier et guerrier qui règne ici.
  • La zone intérieure du cercle est divisée en différents domaines de taille plus ou moins grande qui représentent un nombre symbolique d'États de la terre. Les cercles blancs symbolisent le gouvernement de chacun de ces États, et les flèches qui figurent dans ces cercles sont orientées dans différentes directions.
  • Les deux étoiles de couleur orange, à droite et à gauche du symbole, étoiles vers lesquelles les flèches des deux tiers inférieurs sont pointées, symbolisent le principe meurtrier, l'athéisme et le matérialisme. Ces derniers engendrent pour les hommes de la terre multiples circonstances de destin malheureux comme les guerres, la maladie, les chagrins ou les soucis destructeurs pour leur équilibre mental.
  • Dans le tiers supérieur, les flèches des gouvernements pointent plus ou moins dans la direction de la partie jaune de la périphérie du cercle qui symbolise idéalisme et humanisme véritables. Ces États possèdent des lois, une police et une justice qui protègent leurs citoyens des mauvaises actions de leur prochain. Ils cherchent continuellement à développer les institutions à but humanitaire qui visent à faire le bonheur de leurs citoyens.
  • Tout en haut du symbole, le schéma représente le principe de la rédemption du monde. Les faisceaux externes de couleur orange symbolisent les religions primitives et meurtrières. Viennent ensuite les faisceaux jaunes qui symbolisent les religions humaines, puis le faisceau blanc intérieur qui représente la science spirituelle naissante qui va peu à peu remplacer toutes les religions mondiales par une science véritablement cosmique. L'étoile est le symbole même du principe de la rédemption du monde.

Cf. les propres explications de symboles de Martinus dans L'Image Éternelle de l'univers, tome 2.