Stjernesymbol i menu


Symbole 30
Le Dieu éternel et les facultés sensorielles des êtres vivants

Résumé de l'explication du symbole No 30 – Le Dieu éternel et les facultés sensorielles des êtres vivants


Le symbole représente Dieu et les facultés sensorielles des êtres vivants, c'est-à-dire leurs facultés de faire l'expérience de la vie et leurs facultés créatrices. Tous les êtres vivants possèdent leurs facultés sensorielles propres et c'est grâce à elles qu'ils correspondent avec Dieu. Toutes ensemble, ces facultés sensorielles forment les facultés sensorielles globales de Dieu. C'est grâce à elles que Dieu peut entretenir les différents plans d'existence, des plans d'existence où expérience de la vie et créativité reposent sur les six énergies fondamentales et leurs différents champs d'action. Le lien vital qui relie Dieu à un être vivant donné repose sur l'énergie fondamentale qui règne sur le plan d'existence où l'être en question se trouve à un moment donné.

Les éléments principaux du symbole :

  • La grande figure de droite symbolise la réunion du moi, de la faculté de création et de l'organisme de Dieu, un organisme qui se compose de tous les organismes réunis des êtres vivants. La figure symbolise donc l'univers dans sa totalité.
  • La figure en forme d'escalier, à gauche du symbole, représente l'échelle éternelle de l'évolution. Chaque marche représente un plan d'existence. Les triangles symbolisent le fait que chaque plan d'existence se compose d'êtres vivants.
  • La partie de l'escalier qui se trouve entre la marche de couleur rouge du bas et la marche couleur indigo du haut constitue un cycle en spirale avec ses six plans d'existence.
  • Les rayons émis par les êtres vivants représentent les facultés sensorielles de ces derniers : ils symbolisent l'énergie grâce à laquelle les êtres vivants correspondent avec leur environnement. Les différentes couleurs indiquent quelle énergie fondamentale règne à chaque échelon d'évolution. Dans le règne végétal, les facultés sensorielles des êtres vivants, comme les rayons rouges de l'énergie de l'instinct le montrent, sont limitées. Ensuite, les rayons qui symbolisent les facultés sensorielles des êtres vivants continuent à s'étendre de plus en plus et à gravir les échelons de l'évolution jusqu'à atteindre le monde divin, ce règne où l'énergie de l'intuition (symbolisée par les rayons bleus) permet aux êtres vivants de percevoir le cycle en spirale entier. Il en va de même dans le règne de la félicité, à la différence que les êtres vivants n'y perçoivent, grâce à leurs facultés de mémoire hautement évoluées (les rayons de couleur indigo), que le monde intérieur de leurs souvenirs.

Cf. les propres explications de symboles de Martinus dans L'Image Éternelle de l'univers, tome 3, et dans Livets Bog, tome 1.