Stjernesymbol i menu


Symbole 33A
Enregistrement du symbole No 33A

Résumé de l'explication du symbole No 33A – Enregistrement du symbole No 33

(cf. l'explication du symbole 33 – Les climats de pensées animaux et humains)


Les hommes de la terre se trouvent à un stade de transition entre l'animal et l'homme. Leur conscience animale est en pleine dégénérescence tandis que leur conscience humaine est en pleine croissance. Cette transformation ne dépend pas de leur volonté : elle est au contraire une question de maturité et de stade d'évolution, comme le génie musical ou artistique. Aimer son prochain comme soi-même, c'est être un génie de moralité. La transformation de l'animal en homme repose fondamentalement sur la structure organique et cosmique de ses talents de sympathie, de son pôle féminin et de son pôle masculin. C'est la répartition de ces deux pôles chez un être donné qui détermine s'il est un mâle, une femelle ou un humain, cette dernière appellation désignant un homme achevé et fait à l'image de Dieu. C'est de cette même répartition que dépendent la guerre comme la paix, et les deux pôles sont les organes fondamentaux sur lesquels repose la formation du destin des hommes de la terre. Ils entretiennent le principe des contrastes, ce principe qui est à l'origine de toute forme de perception sensorielle.

Les éléments principaux du symbole :

Le symbole se lit de bas en haut et comprend trois parties qui montrent l'évolution des climats de pensées :

  1. le règne purement animal qui correspond aux sections 21 à 24 (voir symbole 33A)
  2. plus haut, les sections 25 à 30 correspondent au règne de l'homme inachevé et représentent les étapes que traversent les hommes de la terre lorsqu'ils passent du stade de l'animal au stade de l'homme véritable.
  3. tout en haut, les sections 31 à 34 représentent le règne de l'homme achevé et les mondes spirituels supérieurs.

La majorité des hommes de la terre se trouvent actuellement dans les sections d'évolution 27 et 28. C'est là qu'ils connaissent pour la dernière fois les effets de karma ténébreux les plus grossiers.

Les figures verticales du symbole sont numérotées de 1 à 20 (voir symbole 33A). Elles représentent les différents climats de pensées et les différentes manifestations que connaissent les hommes de la terre au fur et à mesure de l'évolution : chacun de ces climats de pensées se développe, atteint son point culminant et dégénère tour à tour dans leur conscience.

  • Figures 1 et 2 : le principe de la réincarnation, de la renaissance.
  • Figures 3 à 8 : la transformation des pôles chez les mâles (figures 3, 5 et 7) et chez les femelles (figures 4, 6 et 8), c'est-à-dire le processus d'évolution qui transforme les mâles et les femelles en êtres humains véritables. La couleur verte représente le principe masculin et la couleur jaune le principe féminin. Dans la section 28, le pôle féminin de l'homme et le pôle masculin de la femme deviennent importants.
  • Figure 9 : l'organisme physique des hommes de la terre qui était auparavant au service du principe meurtrier acquiert de façon grandissante une forme raffinée et une fonction hautement intellectuelle.
  • Figure 10 : le principe meurtrier. La caractéristique des êtres vivants de cette section d'évolution est qu'ils perpétuent meurtres et assassinats.
  • Figure 11 : le principe meurtrier repose sur des catégories de pensées qui sont porteuses de mort et de souffrance telles que la jalousie, la cupidité, la malhonnêteté, l'esprit de vengeance, la soif de pouvoir, etc.
  • Figure 12 : les catégories de pensées de l'orgueil et de la recherche des honneurs, le culte de soi-même, le culte des honneurs, la vanité, le snobisme, la médisance etc.
  • Figure 13 : les douleurs d'enfantement du règne de l'homme véritable. Les conséquences de la transformation des pôles. Les divorces, les amours malheureux, les drames de la jalousie, les suicides et les perversions sexuelles. Mépris et persécution de la bipolarité.
  • Figure 14 : Lorsque l'amour du prochain commence à apparaître et se développer chez les êtres vivants, leur bipolarité se développe au même rythme, une évolution qui leur permettra un jour d'atteindre pleinement le niveau de conscience de l'amour universel dont les caractéristiques sont l'humanité, l'art de donner plutôt que de prendre et le pardon qui fait disparaître les guerres, la haine et les persécutions.
  • Figure 15 : les formes d'art du règne animal sont l'expression des différents niveaux d'évolution de ce règne, que ce soit la glorification de la guerre et des meurtres ou celle de l'amour d'accouplement, etc.
  • Figure 16 : Le principe religieux. Il commence par se manifester sous forme de culte de dieux guerriers, puis sous forme d'amour par le truchement des religions humaines et enfin sous forme de science spirituelle.
  • Figure 17 : les facultés de perception psychiques. Explication des différentes formes de magie, magie noire et magie blanche. Les sections du haut du symbole représentent les facultés hautement psychiques des hommes qui se mettent au service de la Providence.
  • Figure 18 : La grande naissance. Quand les êtres humains acquièrent une mentalité parfaite et deviennent des hommes achevés dotés de conscience cosmique.
  • Figure 19 : « le Paraclet, le Saint-Esprit ». Le climat de pensée suprême de la vie. Dans les mondes spirituels, les êtres vivants qui appartiennent à ce stade d'évolution ont toute liberté de mouvement.
  • Figure 20 : Matérialisation et dématérialisation. Quand les êtres vivants créent leur propre organisme, c'est-à-dire l'instrument de leur identité, par la force de leur pensée.

Les flammes qui figurent dans la partie supérieure du symbole représentent l'esprit de Dieu, c'est-à-dire le feu suprême.

Cf. les propres explications de symboles de Martinus dans L'Image Éternelle de l'univers, tome 3.